Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
www.supremecommander-alliance.fr

Journée parisienne

Docrate, le 22 December 2009

   



04h30 :
Le réveil sonne


04h37 :
Quelques pick-up au chocolat noir sont engloutis injustement


04h44 :
Préparation corporelle et psychologique


05h20 :
Vérification de l’équipement d’excursion


05h30 :
Direction la gare Matabiau de Toulouse


06h08 :
Le TGV Atlantique 8518 part en direction de Paris Montparnasse. Et non je n’ai pas encore fait l’amélioration de la téléportation. Et puis, 40 000 d’énergie c’est un peu cher.


08h30 :
Arrivé à Bordeaux, c’est le rush, train bondé, mais qu’est ce qu’ils ont tous à aller dans la même direction que moi ? D-Gun initialisé.


11h42 :
Un nouvel objectif apparaît sur la console : Se faufiler dans la masse et atteindre l’autre bout de Paris en Métro.


12h29 :
Sortie du Métro « Cité des sciences et de l’industrie ». Au milieu des battisses difformes, une voix étrange me dit d’aller tout droit. Pourquoi ? Comment ? Je n’en sais rien, je suis appelé par « la Force ». Non ce n’est pas le pseudo de l’un des vigiles à l’entrée de la cité qui m’explique fermement que la Géode* est fermée au public aujourd’hui. Une phrase plus tard, me voilà parti pour « tout au fond, ascenseur de droite, -2, tout droit ».







12h44 : D’un pas ferme et décidé, je m’enfonce dans l’inconnu, quand, tout à coup, je distingue de grosses affiches « Supreme Commander ».


12h46
: Alors que j’atteignais enfin le Graal, je fus pris en tenaille par deux hôtesses qui me demandèrent mon nom. Deux mots, un sourire ... et une vérification minutieuse plus tard, je prenais la direction du « à gauche, tout droit ».


12h49 :
J’entendais enfin des bruits audibles de civilisation. Serais-je enfin arrivé au bout de mon périple ? Et non, ce n’était que le début de l'Aventure...


12h50 :
Accueilli par l’attaché de presse SupCom de THQ France, je m’installe parmi la soixantaine de journalistes internationaux conviés à l’événement. Ca tombe pile poil, ils sont encore à l’entrée (bon je vous épargne le menu).


13h04 :
Chris Taylor arrive dans la salle et commence à serrer la main de chacun d’entre nous en échangeant 2-3 phrases. On peut dire qu’il a du courage. Première remarque : il a une voix qui porte et la personne est plutôt « démonstrative ». Ce que j’ai entendu depuis 10 ans sur ce Monsieur s’avère donc vrai. Et je n’ai encore rien vu.


13h30 :
On grimpe tous dans l’amphithéâtre / salle de cinéma de la Géode. Je m’assure d’être à la meilleure place. Je sors mon vieil appareil photo numérique qui fait semblant de prendre des vidéos. Je suis tout en haut, tout en recul mais je n’arrive pas à avoir l’angle de vue suffisant pour couvrir l’intégralité de cet immense écran. Chris Taylor est au milieu de l’amphithéâtre avec un micro tandis que Paul Levy, le responsable communication de Gas Powered Games est aux mannettes dans la salle des machines. D’après mes oreilles curieuses, j’ai cru comprendre que le duo de choc avait répété tout Dimanche après-midi.


13h42 :
Tout le monde est installé, les lumières s’éteignent. Sur l’écran, on aperçoit le bureau d’un ordinateur avec un fond d’écran SupCom, un poste de travail, une corbeille, une vidéo et un raccourci vers le jeu.


13h47 :
Après que Chris nous ait expliqué le déroulement de la présentation, Paul double clique sur le fichier vidéo. La vidéo d’intro de la campagne se lance. Cela se voit que le jeu n’est pas encore terminé ; en effet, certaines structures du décor ne sont pas encore totalement modélisées.





13h49 : Voici un résumé de cette vidéo d’introduction (3min) : Une voix féminine robotique nous narre l’histoire de Supreme Commander. Le premier plan est un vaisseau spatial qui quitte notre Terre natale avant de passer dans un tunnel quantique. L’âge d’or de l’Empire Terrien nous ait conté. Puis viens le docteur Brackman et ses Symbionts qui créent la Nation Cybran. Enfin, la découverte d’une race Alien et leur massacre clôture ce premier chapitre.
L’Empire Terrien s’effondre et la galaxie sombre dans le Chaos, la guerre infinie commence, des milliards de vie sont perdues.  L’acte final va commencer, il est temps de mettre un terme à cette guerre.


 


13h53 : Paul Levy double clique sur le raccourci du jeu ! Pas de surprise au niveau de la carte, c’est celle de l’E3 et les 3 factions sont présentes. Pendant une heure, M. Taylor explique les fondements de son jeu.
On a donc eu droit à un festival d’unités expérimentales ! Notamment deux FatBoy (usine mobile amphibie UEF avec des armements de Cuirassé) qui ont détruit à distance un Galactic Colossus (Géant Aeon) et un Monkey Lord (Bot Araignée Cybran). Le Czar (Soucoupe volante Aeon) mettra un terme à ce carnage.
Chris a également testé devant nous le système d’anti-missiles qui a brillamment abattu un nuke. Malheureusement, un seul anti-nuke ne peut pas pulvériser 6 missiles nucléaires simultanément… cet événement a conclu la présentation sous un éclair blanc et un tonnerre d’applaudissement.


14h57 : Voici maintenant les questions. Devant la timidité étonnante de tous ces journalistes, le Show Man nous incite à poser des questions provocantes et embarrassantes. Les langues se délient un peu et on pourra apprendre que la campagne offrira 15 heures de jeu par faction, soit une cinquantaine d’heures solo environ, bien plus que les autres RTS sans add-on.
Au rayon du pratique pour les hardcore gamers que vous êtes, sachez que dans le stade actuel de la Beta, il n’y a pas de raccourcis pour construire des unités. Chris Taylor a répondu qu’ils ont pensé à cette fonctionnalité très utile mais qu’il était difficile de faire un raccourci pour les 240 unités du jeu et bientôt plus avec les add-on, … Néanmoins, devant l’insistance de la communauté, notre Game Designer favori a expliqué qu’il avait rouvert la question dernièrement pour trouver une solution.

15h30 : C’est le moment de quitter l’amphithéâtre, la présentation et la séance de questions sont terminées. Une heure de pause à la Cité des sciences et de l’industrie. Café pour ceux qui veulent, papotages pour d’autres. Par contre, pas de repos pour Chris Taylor. En effet, une équipe de télévision lui demande de dire quelques phrases pour introduire leur reportage. Du genre « Salut, mon nom est Chris Taylor, nous sommes à la Cité des Sciences à Paris pour la présentation internationale de Supreme Commander, etc. ».

15h42 : Je m’approche du lieu du film. Autour de la Star, un caricaturiste, le caméraman, le preneur de son, Paul Levy et moi. Bon évidemment, vu le caractère « déconneur » du personnage, au bout du 10e essai raté, de plus en plus de monde affluait autour de la scène attiré par les rires de Paul (et l’agacement du caméraman peut-être aussi).


16h07 : Au bout de la 40e prise et quelques fous rires plus tard, c’est dans la boîte ! Le caméraman, lui, est parti se suicider.


16h30 : La Géode c’est fini ! Ca m’a fait plaisir de voir ce site touristique Parisien. Mais partons maintenant vers de nouvelles aventures encore plus palpitantes : Départ en bus vers la Tour Eiffel


17h30 :
Après un petit tour de Paris pour montrer aux journalistes étrangers les splendeurs de notre capitale, nous voici enfin arrivé au pied de la belle métallique tant prisée par les petites japonaises.


17h32 :
Distribution des tickets pour passer devant tout le monde


17h40 :
Premier étage de la Tour Eiffel, on entre dans une grande salle avec un bar, une trentaine de PC et une statue de glace du Commander UEF. La configuration des PC : dernier Intel Core Duo, 2Go de RAM, carte graphique nVidia avec 1024Mo de mémoire et deux écrans.


 


17h45 :
Je m’installe sur l’une des bêtes de course. Le jeu est lancé et nous présente le menu principal. Toutes les options sont possibles. Ma curiosité me pousse d’abord à cliquer sur « Skirmish », c'est-à-dire : jouer tout seul contre l’IA. 6 modes d’intelligence artificielle sont présents (Normal, Challenge, Supreme, Horde, Balanced, Tech) + un tirage aléatoire si on ne sait quoi choisir. Je sélectionne Supreme et m’empresse de cliquer sur le bouton qui permet de sélectionner la carte.


17h47 :
Habitué aux 6 cartes de la Beta, je ne me doutais pas que les développeurs avaient eu le temps d’en créer davantage. Pourtant, c’est bien plus que la quinzaine de maps dispo dans les RTS actuels tel que Company of Heroes qui m’attendent. De plus, je découvre les nouveaux mondes : Glacés, volcaniques, marécageux, …


 


17h51 :
Je commence donc une partie sur une carte Toundra contre une IA Supreme. La version du jeu est plus avancée que la Beta actuelle (la 3.8 en est plus proche maintenant). La carte est toute en largeur et de hauts plateaux permettent de prendre des endroits stratégiques. Je trouve l’IA pas trop agressive et en profite pour prendre la moitié de la carte… mais elle aussi. J’ai l’impression d’avoir l’avantage militaire, mais malheureusement, l’IA défend fort bien son territoire. Habitué de jouer à la version 3.0 de la Beta, mes upgrades d’extracteur font effondrer mon économie, je m’arrête donc là, surtout que j’ai quelque chose d’important à faire.


18h20 :
C’est l’heure des interviews. Des groupes de 4 journalistes interrogent Chris Taylor 15 minutes dans une pièce isolée. Voici un résumé de l’interview traduite par NicMic. Si vous êtes sages, un jour, vous aurez peut-être droit à la version Audio de cet échange où vous pourrez entendre mon accent anglais de Toulousaing.


18h57 :
Tout ému par mon entretien privé avec Chris, je retourne sur un des PCs et décide de tester la campagne. Vous avez le choix entre les trois factions comme dans les RTS des années ’90. Je commence la première mission Aeon. D’abord, on nous briefe, classique, puis la partie se lance après une petite vidéo qui dévoile le Commander de la faction sélectionnée.


19h04 :
On me demande de remplir un premier objectif. Ce que je fais sur cette minuscule petite carte. Ensuite, en temps réel, la carte s’agrandie. C'est-à-dire que les 90% de la petite map que je possédais se transforment en 10% de la nouvelle surface de jeu. Une seconde mission m’ait envoyée, et même résultat. En lisant les interviews, j’avais cru comprendre que l’on conservait sa base mais à chaque groupe de missions. En fait, cela fonctionne en temps réel in-game, c’est vraiment appréciable.


19h32 :
Pour me mettre en appétit, je décide de faire une autre partie « Escarmouche ». Cette fois-ci je choisis une carte volcanique, toute rouge comme Mars. La map est découpée en diagonale par une chaîne de montagne composée de canyons. Ne l’ayant pas vu au départ, l’IA s’est faufilé pour m’attaquer par surprise là où je ne pensais pas qu’il était possible de passer.


19h42 :
La partie est équilibrée, mais encore une fois j’ai l’impression d’avoir l’avantage. Ce coup-ci, je prends soin de ne pas massacrer mon économie. L’IA défend très bien ses positions et attaque souvent.


20h07 :
Il est l’heure d’aller manger au buffet. En même temps, l’attaché de presse de THQ France annonce un tournoi. Il a besoin d’un représentant par pays, sauf pour la France, l’Allemagne et l’Angleterre, plus nombreux, qui ont droit à 2 représentants. Le gagnant recevra un poster du jeu autographié par Chris.


20h09 :
Je ne me fais pas prier pour être l’un des deux représentants de la France. La première phase du tournoi est composée en deux matchs. Chacun d’eux voit s’opposer 5 joueurs en FFA, les 2 derniers survivants étant sélectionnés pour la phase Finale.


20h15 :
Paul Levy vient choisir la carte. Il s’agit de 6 continents séparés par des rivières qui se retrouvent au centre. On a donc chacun un bandeau de Terre en fait.
La partie commence : 3 Cybrans (dont moi), 1 Aeon et 1 UEF. Je commence à faire des défenses anti-aériennes sur mon territoire tout en construisant des extracteurs. Je bâtis une usine aéronautique pour faire des chasseurs qui intercepteront les raids ennemis. Bref, comportement assez logique quand on oublie qu’il existe des unités amphibies. Heureusement, je réalise rapidement mon erreur quand je vois un scout terrestre adverse à côté de mon usine Hydro-Carbon.


 


20h22 :
Un premier adversaire explose. Je n’ai pas vu le détail, mais c’était sûrement un raid de bombardier niveau 1. Cela tombe bien il était juste à côté de moi, je colonise son île. Je débarque à ma droite en profitant de la fonction Ferry. Je m’organise pour prendre d’assaut la colline principale avant de me rendre compte qu’il s’agissait de la 6e île inoccupée. Bon, ça c’est fait imbécile de Docrate. N’empêche que trois îles sont à moi.


20h52 :
Avec 3 îles, ma production et mon économie sont plus efficaces que mes adversaires et je décide de faire une flotte de bombardiers niveau 3 pour assassiner les 2 Commanders ennemis restant (le 3e s’étant fait tuer sans moi encore une fois). 37 minutes de jeu : les bombardiers T3 font mouche : BOOM ! Je me retrouve seul survivant dans la partie. Mais le dernier à avoir été tué est également sélectionné pour la Finale.


21h07 :
Après quelques morceaux de foie gras, c’est l’heure de jouer la finale. Il s’agit d’un FFA à 4 sur une carte totalement terrestre dont le relief nous oblige à nous retrouver au centre. Les finalistes sont les deux français et les deux allemands. N’ayant pas pris de photo, je ne me souviens plus des factions en jeu.
Ici, connaissant bien les règles injustes du FFA, je prépare mes défenses. Aussi bien dans le corridor qui mène jusqu’à chez moi, que tout autour de ma base, soucieux de prévenir les débarquements. Je fais des bots niveau 1 pour attaquer celui au sud de chez moi, mais il a des bombardiers qui empêchent toute progression. Je remarque néanmoins qu’il ne colonise pas vite.
Je fais quelques hélicoptères pour virer un intrus de chez moi (celui du Sud Est). J’augmente le niveau des mes défenses lorsqu’un des gars est tué, sûrement par des hélicoptères. Je me dépêche alors de faire des boucliers dans ma base notamment pour protéger mon Commander, puis je mets tous mes chasseurs en Garde sur ma précieuse unité maîtresse. Cet événement me fait m’activer un peu plus, je me doute que mes adversaires sont bien barricadés chez eux et qu’il va être très difficile de passer. Il faudrait tuer les Commanders adverses de façon efficace. Je prépare donc les bombardiers niveau 3. Ceux qui n’étaient pas passés contre l’IA mais qui m’avait donné la victoire lors de la première phase.


 


21h44 :
Il est temps de passer à l’attaque, je scout l’Allemand au sud de chez moi et je remarque qu’il protège son ACU avec un bouclier UEF. C’est lui qui a tué l’autre joueur, j’estime que c’est le plus dangereux, donc je vais m’attaquer à lui. J’envoie mes hélico descendre son bouclier avant que mes bombardiers se déchaînent. Ca y est, les ordres sont partis. Malheureusement, les hélico sont incapables de remplir leur mission. Les bombardiers arrivent à petits pas et le bouclier est toujours là. A ce moment, le joueur français à l’Est de chez moi propose à l’Allemand une "alliance versus Docrate", oh le lâche !! C’est trop tard, l’Allemand n’a pas le temps de répondre et les bombes s’abattent sur sa base. La première termine le bouclier bien entamé par mes hélico, les suivantes tueront sans merci son Commander immobile.


21h47 :
Il est temps de passer au traître. Ayant essayé de débarquer et de faire une mini base avancée chez lui, je me suis fait repousser par une flotte aérienne conséquente. Cela va être difficile de le réduire au silence. Après le sacrifice de quelques scouts, je découvre une faille au Nord de sa base prêt du bord de la carte. Peu de défenses anti-aérienne mais des chasseurs en patrouille. Je décide d’envoyer tous mes chasseurs servir d’appât pendant que mes bombardiers suivront. Cela fonctionne parfaitement, un éclair de lumière me signifie la victoire. La pression retombe, un gros soupir et le compétition est terminée.


21h49 :
Le gagnant est annoncé, Chris Taylor et Paul Levy viennent me féliciter. Chris demande comment ils sont morts, je lui répond, il me demande directement en mangeant sa crêpe au chocolat si ils avaient des boucliers pour se prémunir de ça (Donc, cela veut dire qu'il connait son jeu le Monsieur :p)





22h13 :
Il est temps de dire au revoir et merci, direction le Métro pour prendre le train de nuit de 23h. 7h du matin arrivée à Toulouse, 8h partiel de Logique… La vraie vie reprend son cours, fini le rêve.




Bon alors, qu’est ce que je vous ramène de beau ?

-    Une interview de Chris Taylor made in SupCom Alliance

-    Un tas de screenshots exclusifs

-    Une séquence de GamePlay

-    Une vidéo de Monsieur Total Annihilation commentant Supreme Commander sous-titrée par HotLULU

-    De jolis Art Work inédits

-    Des commentaires sur la partie Solo du jeu

-    La fierté d'être français (gniark on les a eu :p)







* La Géode : Les films y sont projetés au format IMAX sur un écran hémisphérique géant de 1 000 m² (source Wikipédia)

Staff SCA

Qui sommes nous ?|Nous contacter|Plan du site

Tib[]r_Fr Rédacteur en Chef tibor_fr [at] reseau-js.com
Assassin Admin SCA assassin [at] reseau-js.com
XIV-V Rédacteur xiv-v [at] reseau-js.com
Justicius Rédacteur justicius [at] reseau-js.com
Target6 Equipe Technique target6 [at] reseau-js.com